Clubhouse est comme avoir un Facebook profile ou un compte Twitter à leur début : c’est fun. C’est une startup qui ne compte même pas plusieurs dizaines de développeurs, mais qui a réussi à séduire des millions d’utilisateurs actifs en moins de deux ans d’existence.

Clubhouse : qu’est-ce que cette application ?

smartphone

Clubhouse : quels sont les réseaux sociaux qui auraient dû le faire ?

Les observateurs et analystes de sites de réseaux sociaux de la Silicon Valley s’accordent à dire que LinkedIn aurait dû concevoir quelque chose comme Clubhouse car c’est une plateforme de « connections » dédiée à l’entrepreneuriat et au monde professionnel. On pourrait croire qu’une application de messagerie comme Wechat aurait pu y penser. Les discussions vidéo sont déjà possibles sur Facebook Messenger et cela aurait pu plaire aux millions d’utilisateurs actifs tous les jours, mais Mark Zuckerberg avait cette fois un coup de retard.

Clubhouse : Une appli pour les amateurs de débat

Certains nouveaux venus pourraient penser que le media social est fait pour le senior qui veut discuter de tout et de rien. En effet, le but de Clubhouse est d’inciter la communauté à s’exprimer. Cependant, on peut y parler de French Tech, de Fintech, de E-commerce ou de Wellness et d’autant de sujets qui peuvent passionner les millions d’utilisateurs actifs. Une personne présente sur les réseaux sociaux qui peut exposer ses idées comme si elle était invitée à la radio, c’est ce qui a fait la notoriété de cette nouvelle Web App.

Un startup très proche d’Apple

Beaucoup de widgets et applis sont à la fois présents sur iOs et Android, mais il semble que la startup ait surtout misé sur les téléphones mobiles Apple à ses débuts. Ce n’est pas une application native sur l’iPhone, mais il a fallu attendre le mois de mai de cette année pour que les développeurs pondent un langage de programmation compatible avec un Windows Phone.

Comment fonctionne Clubhouse ?

Clubhousse : une application mobile qui fonctionne par invitation

Comme les groupes Facebook privés, le jeune social media est un écosystème basé sur les invitations. Vous pouvez réserver un login, mais vous ne pouvez pas participer aux conversations tant que quelqu’un ne vous a pas « ajouté » sur l’application. Pour les développeurs, cela est fait pour éviter les fake et les ratés qui font du harcèlement. En effet, si votre filleul ne fait qu’aller sur les réseaux sociaux pour partager du contenu haineux et raciste, cela risque de se retourner contre vous.

Quitter une discussion comme un ninja

Sur les applications de messagerie instantanée, on remarque tout de suite quand un individu quitte le groupe de discussion. Mais clubhouse permet à ses utilisateurs de quitter une room ou même l’estrade, incognito, comme un ninja, sans que personne ne le remarque.

Une application mobile responsive qui ne fonctionne pas sur ordinateur ?

Une personne présente sur les réseaux voudrait normalement passer d’un terminal à un autre sans problème, comme avec les autres Web apps du moment. Cependant, même si vous avez un desktop conçu par Apple, vous ne pouvez pas avoir la même expérience que si vous aviez un iPhone.

Un créateur de rooms est un véritable community manager

Créer des thèmes de conversations, c’est comme sur les pages Facebook. L’admin se charge du planning des « réunions » et peut choisir d’exclure les ratés qui font du harcèlement, ainsi que les utilisateurs fake.

Des sanctions comme sur tous les réseaux sociaux

On ne peut publier sur Facebook tout ce que l’on veut ou encore sur Twitter. C’est aussi le cas sur Clubhouse. Il ne s’agit pas d’un country-club où vous pouvez dire ce que vous voulez entre amis car tout ce qui se passe sur le média social peut se retrouver sur le database. Les ratés avec des comptes fake peuvent facilement être bloqués par l’admin.

Les « rooms » les plus populaires de Clubhouse

app Clubhouse

Les rooms avec des personnalités célèbres

Comme sur différents réseaux sociaux, les personnalités célèbres sont les plus suivies et les rooms auxquelles elles participent ont également beaucoup d’auditeurs. Sur Clubhouse, on peut théoriquement, en mode virtual bien entendu, assister à des conversations avec :

  • Des leaders dans l’entrepreneuriat comme Elon Musk
  • Des people comme Oprah Winfrey
  • Des rappeurs célèbres et des influenceurs
  • Des sportifs comme des golfeurs et des basketteurs
  • Des journalistes

Formation sur les réseaux sociaux et le business

Clubhouse fait partie des réseaux sociaux sur lesquels on peut offrir des formations. La création d’endroits « privés » permet à ses utilisateurs d’être admin et de restreindre l’accès, comme on peut publier sur Facebook du contenu réservé à nos abonnés.

Le silent room sur clubhouse

L’utilisation du club-house ne veut pas forcément dire qu’il faut partager des contenus ou faire du E-commerce. Il y a ce qu’on appelle silent room sur la plateforme sociale. Ce sont des « salles » où il n’y a personne qui prend la parole, mais cela permet aux utilisateurs de visiter chaque profile qui se trouve dans la room.

Discuter entre golfeurs ou écouter de la musique

Il y a des groupes de discussion sur les golfeurs, pour les amateurs de jeu-vidéo, les adeptes de canyon ou les personnes à la recherche de wellness. Mais, il y a aussi un type de « chambres » qui rencontre beaucoup de succès, ce sont cellex où l’on peut écouter de la musique.

Les liens de téléchargement et avis sur Clubhouse

Comme tout ce qui est social media, il y a des pour et des contre. Les plus sceptiques sont méfiants envers le database qui passe transite par la Chine, alors que l’application a été bloquée dans le pays de Mao. Actuellement, on peut télécharger l’appli sur iOS et Android, soit sur https://clubhouse.fr.uptodown.com/android/telecharger, ou en allant sur https://apps.apple.com/fr/developer/alpha-exploration-co/id1481002987.