Beaucoup d’entre nous, lorsqu’on leur demandait quand ils étaient jeunes ce qu’ils voulaient faire quand ils seraient grands, auraient répondu « Pilote », à un moment ou à un autre. Même si seul un infime pourcentage de cette foule travaille réellement à la réalisation de ce rêve. L’homme a toujours rêvé de s’envoler dans les cieux, avec son vol sous son contrôle. Certes, la technologie n’est pas devenue si évoluée que l’homme puisse voler quand il veut, comme il veut et où il veut, mais un pilote d’avion est aussi assez proche, n’est-ce pas ?

Alors comment apprendre à contrôler un avion ou un hélicoptère, avant de l’appliquer en pratique, bien sûr ? La réponse est simple : le simulateur de vol. Il s’agit d’un système qui permet à l’utilisateur de faire l’expérience de ce que c’est que de piloter un type d’avion particulier. Les simulateurs de vol sont principalement utilisés pour la formation des pilotes. Ils reproduisent les équations qui font voler un avion et la réponse de l’avion aux applications de contrôle de vol et aux facteurs externes. Les facteurs externes font référence aux turbulences, à la densité de l’air, au cisaillement du vent, aux précipitations, aux nuages, etc. Outre la formation des pilotes, ils sont également largement utilisés dans la conception et le développement des avions. Les simulateurs de vol sont idéaux pour les organisations engagées dans la formation des équipages d’avions.

Le simulateur de vol de Microsoft, qui est une série de programmes de formation, présentés sous forme de jeux vidéo, est un produit qui pourrait être très familier à la plupart des joueurs. Il s’agit de l’un des programmes de simulation de vol les plus anciens et les plus populaires au monde, visible sur wix site aussi. Le jeu a attiré un grand nombre de joueurs en raison de sa représentation des commandes de vol et de son « gameplay ». Des entreprises géantes comme Lockheed Martin ont également conclu des partenariats avec ce programme. Le « jeu » a introduit les procédures et les commandes de vol dans les salons, renforçant ainsi l’attrait des simulateurs de vol dans le monde entier.

Importance des technologies de simulation

Les simulateurs de vol jouent un rôle important dans la formation des pilotes ainsi que dans le maintien de leur compétence. Certes, les premiers simulateurs laisseraient beaucoup à désirer en termes d’exécution et de résultat final, mais la technologie a beaucoup évolué, à tel point que la frontière entre l’environnement réel et les simulateurs s’est estompée. Les technologies de simulation déterminent les niveaux de sécurité de l’aviation générale, publique et commerciale moderne. En outre, ces technologies sont appliquées dans les études de conception des avions et dans les enquêtes sur les accidents aériens.

L’utilisation de simulateurs est une approche économique pour la formation des pilotes. L’insuffisance des ressources financières, associée à la complexité des systèmes d’aéronefs et des processus de formation, fait de l’adoption de simulateurs de vol une option rentable. Contrairement aux avions réels, les simulateurs d’avions experts offrent une formation à des coûts extrêmement bas. Personne ne voudrait vraiment former un pilote sur un avion réel !

Un autre avantage clé est la possibilité d’interconnecter les simulateurs en grappes grâce à la technologie DIS (Distributed Interactive Simulation). Cela permet de simuler des missions et des opérations de vol conjointes qui sont largement appliquées dans l’armée. Les simulateurs de vol professionnels comprennent des composants tels que la cabine, le système de contrôle, les tableaux de bord, le système de visualisation, le logiciel système, le poste de travail de l’instructeur, l’équipement et l’installation électriques et la technologie informatique. Les améliorations des systèmes visuels et des technologies de projection ont permis de développer des environnements de formation « entièrement immersifs ».

Les simulateurs de vol – un marché en plein essor ?

La plupart des pilotes chevronnés s’accordent à dire que les simulateurs de vol sont un excellent outil de formation. Il n’est donc pas étonnant que la demande pour ces outils ait rapidement augmenté depuis leur introduction. Certains des principaux facteurs de croissance du marché des simulateurs de vol sont les suivants :

  • La demande de pilotes a connu une croissance énorme dans l’ensemble du secteur, l’augmentation du trafic aérien rendant nécessaire la présence d’un nombre élevé de pilotes à bord, ce qui a eu une influence directe sur le marché.
  • L’accent mis sur les compétences, la sécurité des opérations et la connaissance de la situation dans les programmes de formation des pilotes permettra d’accroître encore la croissance du secteur.
  • La rentabilité est l’une des principales raisons pour lesquelles les institutions aéronautiques préfèrent l’utilisation de simulateurs de vol, car les erreurs commises lors de la simulation n’entraînent pas de pertes monétaires ou de stocks.
  • Ces systèmes sont devenus de plus en plus efficaces, permettant ainsi de simuler efficacement des scénarios d’aviation réels, et contribuent également à économiser du carburant, puisqu’il n’y a pas de vol réel. C’est un point positif pour les petits comme pour les grands acteurs de l’aviation.
  • L’introduction de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée a fait progresser le système à pas de géant, contribuant ainsi à accroître l’attractivité du marché.
  • Le secteur militaire et de la défense a connu une croissance énorme dans tous les pays au cours des dernières années, les différentes régions étant en proie à des tensions. Cela a rendu nécessaire l’entraînement au vol des forces armées, qui agit à nouveau comme un moteur du marché.

Mais tout n’est pas parfait dans le domaine des simulateurs de vol. Le système est associé à des coûts de fabrication élevés, ainsi qu’à des coûts de maintenance et d’exploitation, qui peuvent potentiellement entraver la croissance du marché. Même si le simulateur de vol s’est avéré très efficace pour les futurs programmes de formation des pilotes, la présence d’environnements physiques limités ainsi que la fidélité comportementale qui est associée aux simulateurs devraient freiner la croissance du marché.